Tappingdiotima

Una mamma umanitaria

Pour détendre l’atmosphère, faciliter l’apprentissage lors de formation des adultes. En Côte d’Ivoire les gens se présentent avec leur petit nom. Et l’on découvre que tout le monde en a un… et qu’ils sont mignon.

Mars 2011.

C’est le pique de la crise post-électorale, l’ex-président Gbagbo ne veut pas laisser le pouvoir en dépit de la défaite aux urnes. A l’ouest les conflits intercommunautaires causent de morts, de viols, de pillages et le déplacement massif des populations. Des activités de lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) existent dans le pays mais elles sont insuffisantes et ne pas adaptées aux besoins humanitaires.

A peine une semaine en Côte d’Ivoire Philippe, Bibish et moi arrivons à Man. Nous sommes en train de mettre en place la coordination de lutte contre les violences basées sur le genre dans les zones humanitaires. Au niveau national, l’administration étatique est bloquée par la politique, au contraire dans les régions nombreux fonctionnaires sont à leur poste de travail. Nous organisons aisément un atelier de renforcement des capacités sur les directives VBG en appui à la direction des affaires sociaux et un autre pour la mise en place de procédures opérationnels standards.

Je suis très jeune, c’est ma premier fois avec UNFPA et à chaque fois j’ai une assemblée beaucoup plus compétente de ce que je m’attendais. Une assemblée à convaincre sur certains points. Je repère ainsi deux ou trois personnes exceptionnelles. Nous sommes sur la même page, j’ai trouvé mes alliés ! Surtout un… à chaque fois que j’était en train de tomber en panne, je trouvai les yeux et les mots de Mino.

Voici comme j’ai connu Germain Koné, Mino dans les ateliers VBG….

Depuis la toute première fois qu’il a ouvert sa bouche j’ai senti sa passion et sa vocation. Nous nous sommes réciproquement choisis pour servir la cause des femmes et des filles victimes de mariage précoce, de viol, des discriminations. Nous rêvions ensembles un monde d’égalité des chances, d’opportunités égaux pour les hommes et les femmes, e nous y travaillons…

Nous ne nous sommes jamais plus séparées…. En quittant Babi pour Bangui, Bangui pour l’Europe et l’Europe pour Kinshasa… rarement une semaine passée sans échangér sur la lutte contre les VBG en Côte d’Ivoire. Souvent des échanges visionnaires, qui me redonnaient l’espoir quand je sentais un écart important entre la réalité et mes rêves.

Son charisme, sa dévotion et son intelligence l’ont amené à devenir un de pilier de la lutte contre les VBG en Côte d’Ivoire, toujours à coté de Doumbia et Mme Kaba. Mme Kaba, qui sait très bien choisir son équipe, l’avait fait venir à Abidjan.

Mercredi je reçois un e-mail d’Abidjan avec un titre triste… je ne veux pas y croire. J’ouvre toute de suite le profil Facebook de Germain… et je fonds en larme. Je lui écris… pas de réponse…. J’écris à Dumbia, à Talibo, a Abi….. Je refuse d’accepter une réalité manifeste. Mino est décédé d’un ulcère, il a été amène à l’hôpital par les collègues, parce que pale. J’ai toujours pensé que ce genre de maladie étaient facilement soignables. J’ai toujours pensé que certaines personne auraient été là pour moi pour nombreuses années.

Chez moi on dit que Dieu appelle à ses côtés les meilleures, pour l’aider à le conseiller sur les affaires du monde, et pour protéger les hommes. Depuis mercredi, j’aime penser qu’en voyant la marche en arrière des politiques pour l’égalités des états les plus puissants au monde il a choisi Germain pour l’aider à renverser la tendance.

En 2016 j’ai fête mon dernier anniversaire avec JP à Babi… juste trois petites nuitées passés à Assainie et deux à Abidjan. Il n’y a que Liutenant Berté, Dr Talibo et Germain qui sont venu me voir avec mon gros ventre. Germain voulait que j’appele la bibina Germaine … même en dixième nom ! Je lui avais dit que ce nom-là est pour les gens avec des ancêtres allemands ou avec la peau claire, les cheveux blonds et les yeux bleu. On était éclatés de rire.

Mon cher ami, tu me manque déjà trop, veille sur tes enfants de là-haut et sur la mienne aussi… désormais Chloé a une étoile que la protège, une étoile Germaine.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: